Guide des médias sociaux pour athlètes : les bases

Guide des médias sociaux pour athlètes : les bases

Entretenir une présence sur les réseaux sociaux nécessite, il est vrai, un certain investissement de temps. Il est toutefois possible de planifier sa présence sur les médias sociaux afin d’obtenir un impact positif sans que cette présence devienne trop énergivore.

Depuis quelques mois, je suis gestionnaire de médias sociaux. J’ai développé des réflexes et méthodes que j’applique dans le cadre de mon travail ainsi que pour mes comptes personnels. En quelques mois seulement, j’ai beaucoup appris et il y a quelques conseils et trucs que j’aurais aimé connaître pendant ma carrière sportive. C’est pourquoi j’ai eu l’idée de faire une série d’articles sur ce sujet.

Pourquoi?

Les médias sociaux sont des outils très intéressants pour les athlètes, peu importe leur niveau. Les différentes plateformes permettent entre autres:

  • d’informer tes fans et supporters sur ton actualité (compétitions, événements, entraînements)
  • de partager ton histoire sans l’intermédiaire des médias traditionnels
  • de promouvoir tes activités de financements et tes campagnes de sociofinancement (crowdfunding)
  • de communiquer tes activités professionnelles et services comme les conférences, cliniques de natation et entraînements privés
  • de faire la promotion des fondations et compagnies qui te soutiennent financièrement
  • de créer des occasions de partenariats avec des commanditaires et d’autres athlètes
  • d’aider et de soutenir les causes qui te tiennent à coeur

Pour qui?

Toute personne qui a envie de partager ses expériences et intérêts peut, en investissant un peu de temps et d’efforts, tirer profit d’une présence planifiée sur les réseaux sociaux. Pas besoin d’être médaillé olympique pour mettre en application les principes de bases que je présente dans ma série d’articles.

Le calendrier de publications

Une bonne façon d’avoir une présence efficace sur les médias sociaux est d’élaborer un calendrier de publications. Cela permet de prévoir tes publications sur les différents réseaux sociaux et d’avoir une idée du contenu nécessaire (photos, vidéo, blogue, texte). Il devient alors possible de planifier, écrire ou même programmer (dans le cas des Fan pages Facebook) les publications à l’avance. Cela permet à un athlète de mieux répartir le temps qu’il investit sur les réseaux sociaux. Par exemple, si tu as un peu de temps libre un dimanche, profites-en pour travailler sur tes « post » à venir pour les jours où tu seras plus occupé.

Exemple de calendrier éditorial

La recherche de contenu

La planification peut également prendre la forme de recherche de matériel intéressant à partager avec les gens qui te suivent. Tu vas probablement fréquemment sur différents sites liés à tes intérêts ou à ton sport. Pourquoi ne pas en profiter pour te monter une banque de contenu à partager sur tes comptes de médias sociaux?

Pour garder une trace des différents contenus que tu pourrais partager, plusieurs options s’offrent à toi.

Facebook

Sur Facebook, le plus simple est probablement d’enregistrer le post que t’intéresse. Le temps venu, tu pourras soit partager la publication ou en créer une nouvelle avec le même contenu (n’hésites pas alors à taguer la source dans ton «post»).

Pocket

J’aime bien également utiliser l’application Pocket, qui me permet de recenser les articles qui m’intéressent et de les classer dans différents dossiers. Tu peux facilement télécharger l’application sur ton téléphone ou ta tablette. Lorsque tu aboutis sur du contenu que tu aimerais partager éventuellement, mets-le dans le Pocket. La procédure est différente d’une plateforme à l’autre, mais prend quelques secondes seulement.

YouTube

Pour YouTube, pourquoi ne pas faire une liste de vidéos que tu envisages de partager sur tes plateformes?

N’oublie pas d’interagir avec les autres

Les médias sociaux présentent des occasions de réseautage faciles et accessiblies, convenant même aux plus timides (hey, je vous comprends 😉 ).

Voici quelques conseils :

  • Aime les Fan pages et les comptes des personnes et organisations influentes en lien avec ton milieu.

 

  • Aime les comptes et les publications des autres athlètes, même ceux qui ne te suivent pas (encore ). Fais les premiers pas et fais toi connaître par tes pairs. N’hésite pas à partager leurs publications, certains te le rendront bien.

 

  • Attention, ne clique pas j’aime sur tout et n’importe quoi. Demeure crédible. Facebook et Instagram pénalisent la portée des comptes qui interagissent sur plus de 50 publications par heure.

 

  • Pas besoin de publier sur tous les réseaux tous les jours, mais essais de maintenir une présence constante. Évite de t’absenter totalement pour une longue période, sauf en cas de force majeure.

La fréquence des publications

Plusieurs blogues spécialisés proposent des fréquences considérées optimales pour les différents réseaux sociaux, mais le plus important est de trouver la fréquence qui te convient et que tu es en mesure de maintenir dans le temps.

Voici mes lignes directrices générales :

Twitter : minimum 1 post / semaine,  pas de fréquence maximale,

Facebook : minimum 3-4 post / semaine, maximum 2-3 post / jour

Instagram : minimum 2-3 post / semaine, maximum 2 post / jour (mais utilise Instastory à volonté)

Si tu as des questions, n’hésite pas à me contacter via la section contact de mon site.

2 Commentaires
  • Marc Durand
    Publié à 23:43h, 08 août Répondre

    Très instructif Audrey, même si je ne suis pas ta clientèle cible ! Merci !

    • Audrey Lacroix
      Publié à 08:05h, 09 août Répondre

      Merci Marc ?

Partager un commentaire